Comité scientifique


Comité scientifique

Jean-Christophe_Augustin

  • Pr. Jean-Christophe Augustin enseigne la sécurité alimentaire à l’école vétérinaire de l’Alfort (ENVA) et mène ses activités de recherche au sein du laboratoire pour la sécurité alimentaire à l’ANSES Maisons-Alfort. Il a travaillé durant 20 ans dans le domaine de la microbiologie quantitative incluant la microbiologie prévisionnelle, l’évaluation quantitative des risques, la performance des méthodes analytiques, la surveillance de la sécurité alimentaire et de la qualité.
    Il préside actuellement le comité scientifique de Sym’Previus.


Olivier Couvert (LUBEM)

  • Olivier Couvert est maître de conférence en microbiolog alimentaire à l’Université de Bretagne Occidentale depuis 2009.
    Il a obtenu son doctorat à l’Université de Brest en 2002. Ensuite, il a intégré le département de sécurité alimentaire de l’ADRIA en tant que chef de projet, il a participé activement au développement de Sym’Previus. En 2009, il retourne à l’université où il enseigne le génie industriel alimentaire, et travaille en tant que chercheur dans le domaine de la description quantitative du comportement microbien dans les aliments durant les procédés industriels et le stockage.

Noemie Desriac (ADRIA-Développement)

  • Noémie Desriac est Maître de Conférence en microbiologie alimentaire à l’université de Bretagne Occidentale depuis 2016. Dans le cadre d’une collaboration entre le LUBEM, laboratoire universitaire, et ADRIA, institut technique agro-alimentaire, elle a examiné l’identification du mRNA comme biomarqueur de résistance pour Bacillus cereus. Sa recherche doctorale a combiné une approche de modélisation mathématique avec la quantification de l’expression du gène pour intégrer l’état physiologique bactérien aux modèles de prévision du comportement. Elle a ensuite intégré le département de sécurité alimentaire de l’ADRIA en tant que chef de projet et a participé activement au développement de Sym’Previus. En 2016, elle intègre l’université ou elle enseigne la microbiologie alimentaire et travaille en tant que chercheur dans le développement de méthodes et l’intégration des données Omics ou biomarqueurs moléculaires en microbiologie prévisionnelle.

Veronique Huchet (ADRIA-Développement)

  •  


  • Yvan Le Marc est chef de projet microbiologie prévisionnelle à l’ADRIA. Il a vingt ans d’expérience académique et industrielle en microbiologie alimentaire. Il a publié près de vingt articles ainsi que plusieurs chapitres de livres sur le sujet. Il a également contribué au développement de bases de données internationales de données microbiologiques et à plusieurs logiciels de microbiologie prévisionnels. Entre 2010 et 2016, il travaillé au centre de sécurité et d’assurance environnementale d’Unilever à Colworth, Royaume Uni. Depuis janvier 2017, il est en charge de la cellule opérationnelle du logiciel Sym’Previus.

Eric Mettler (BONGRAIN)

  • Eric Mettler est responsable du département Hygiène et Sécurité des Aliments de Soredab (Groupe Soparind Bongrain).
    Ingénieur de l’ENSBANA (actuellement AgroSup Dijon), il est titulaire du Doctorat en Sciences de l’Alimentation de l’Université de Bourgogne, sa thèse ayant été réalisée au CNEVA Lerpac (actuellement ANSES) dans le cadre des programmes de recherche pilotés par l’association UNIR.
    Entré à Soredab en 1997 en tant qu’ingénieur de recherche microbiologiste, il est membre du Comité Scientifique et Technique de Sym’Previus depuis 2002.

Fanny Tenenhaus-Aziza (CNIEL)


  • Titulaire d’un doctorat en Biostatistiques, Fanny Tenenhaus-Aziza travaille depuis 2008 au Centre National Interprofessionnel de l’Économie Laitière (CNIEL), en tant que chef de projet. Elle développe des outils basés sur la modélisation pour la sécurité sanitaire des produits laitiers: modèles d’appréciation quantitative des risques, microbiologie prévisionnelle, analyse statistiques de données. De par sa formation en mathématiques et statistiques, elle intervient aussi sur d’autres thématiques (nutrition, technologie) impliquant l’analyse statistique de données.


  •  

Louis Coroller (LUBEM)

  • Louis Coroller est maître de conférence en microbiologie alimentaire à l’université de Bretagne Occidentale depuis 2007. Il a travaillé en tant que chercheur dans le domaine de l’évolution quantitative du risque microbien et de la microbiologie prévisionnelle à l’ENVA en 2001 et à l’ADRIA en 2002. En 2003, il a intégré le LUBEM pour travailler sur l’inactivation des populations Listeria et Salmonella soumises à des stress acide et osmotique. Il a obtenu son doctorat en microbiologie à l’université de Bretagne occidentale en 2006.Son activité de recherche se concentre sur la description quantitative du comportement microbien dans la nourriture. Il est actuellement impliqué dans des projets de sporulation bactériale et excroissance, d’inactivation durant la fermentation et d’approche intégrative dans l’usage de biomarqueurs dans la microbiologie prévisionnelle.


  • Catherine Denis est responsable de projets en microbiologie dans un Institut Agro Industriel, ACTALIA, au sein du pôle Sécurité des aliments. Dans le cadre de projets de recherche et de prestations auprès des entreprises, elle travaille depuis 30 ans sur le comportement des microorganismes pathogènes et d’altération au cours des procédés de fabrication et de la conservation des aliments. Membre du comité scientifique et technique de Sym’Previus depuis 2004, et impliquée dans le réseau Microbiologie de l’Actia, elle a co-animé le réseau mixte technologique RMT Actia « Durée de vie microbiologique » de 2007 à 2013. Depuis 2014, elle poursuit la co-animation du RMT Actia QUALIMA sur la maitrise de la qualité microbiologique des aliments, porté par Aérial.

Juliette Dibie-Barthelemy (INRA)

  • Juliette Dibie est professeur en sciences informatiques à AgroParisTech depuis janvier 2013 et membre de l’équipe INRA MIA de recherche en sciences informatiques.
    Son activité de recherche se concentre sur l’intégration de sources de données hétérogènes guidées par une ontologie. Cela concerne principalement la connaissance de la représentation en utilisant les langages web sémantiques, la connaissance de la validation, des interrogations souples, des annotations sémantiques, la construction d’ontologie, l’alignement et l’évolution de l’ontologie. Sa recherche en sciences informatiques est appliquée dans le domaine de l’agro-alimentaire.
    Elle a été impliquée dans divers projets nationaux et en particulier dans ANR Holyrisk et ANRMAP’OPT. Elle a publié son travail dans 2 chapitres de livres, 6 journaux internationaux, 2 journaux nationaux et dans 24 conférences internationales. Elle est co-présidente du the Special track on Metadata and Semantics for Agriculture, Food & Environment (AgroSEM’14) à la 8ème conférence international sur la recherche sémantique et de méta données (MTSR’14). Elle a été membre du comité organisateur et scientifique de la 8ème conférence internationale sur la modélisation prévisionnelle dans l’alimentaire (ICPMF’13). Elle est également co-directrice du réseau français de recherche sur « l’intégration de sources de données/masses et d’ontologies hétérogènes » depuis janvier 2011.
    http://www.agroparistech.fr/mmip/maths/essaimia/equipes:membres:page:juliette_dibie


  •  

Jeanne-Marie Membré (INRA)

  • Jeanne-Marie Membré a un diplôme en ingénierie alimentaire et un doctorat en microbiologie alimentaire. Elle a une expérience professionnelle académique ainsi qu’industrielle. En 1989 ; elle a rejoint l’INRA de Villeneuve d’Asq où elle était responsable du programme de recherche de microbiologie prévisionnelle. Entre 2003 et 2009, elle a travaillé dans le centre de sécurité et d’assurance environnementale d’Unilever au Royaume-Uni, où elle a développé des modèles prévisionnels et des modèles d’évaluation de l’exposition pour un grand nombre d’applications alimentaires. Depuis 2010 elle travaille à l’INRA de Nantes.
    Elle est actuellement la directrice du groupe « Evaluation du risque microbiologique dans la nourriture » à l’UMR1014 Secalim. Elle est impliquée dans de nombreux projets de recherche mais également dans un programme d’enseignement comme le programme intensif Erasmus « Predictive modelling and risk assessment ».
    Son expérience englobe la microbiologie prévisionnelle, l’évaluation du risque microbien, les statistiques appliqués et la sécurité alimentaire. Elle a publié plus de 50 articles dans des journaux internationaux. Elle est membre de l’association internationale de protection alimentaire, appartenant au conseil scientifique du Journal of Food Protection et de l’International Journal of Food Microbiology.

Valérie Stahl (AERIAL)

  •