Nouveautés


bacillus cereus

Un nouveau modèle pour Bacillus cereus sensu lato !

A quoi correspond le groupe Bacillus cereus ?

Le groupe Bacillus cereus, souvent présenté dans la littérature sous le terme de Bacillus cereus sensu lato, groupe Bacillus cereus ou Bacillus cereus présomptifs, est composé de nombreuses espèces apparentées (B. cereus sensu stricto, B. pseudomycoides, B. thuringiensis, B. anthracis, B. weihenstephanensis, B. mycoides, B. cytotoxicus…).

Ces espèces sont réparties à ce jour en 7 groupes phylogénétiques.

Pourquoi prendre en compte les groupes phylogénétique pour simuler le comportement de Bacillus cereus dans les aliments ?

Ce système de classification est utile car les souches mésophiles, psychrotrophes et thermotolérantes se regroupent dans des groupes phylogénétiques différents (Guinebretière et al., 2008, 2010), ce qui est très important lors de l’analyse du danger posé par Bacillus cereus dans les aliments.

En effet, les souches des groupes psychrotrophes, capables de se multiplier à des températures réfrigérées, pourraient être inactivées au cours du processus (car souvent plus sensibles à la chaleur). De la même manière, les souches de groupes mésophiles, souvent plus thermorésistantes, peuvent survivre au traitement thermique mais ne pourront pas se développer pendant le stockage à de basses températures.

Evolution du modèle Bacillus cereus de Sym’Previus

Sym’Previus a intégré de données de croissance sur 11 souches supplémentaires de Bacillus cereus sensu lato (Carlin et al., 2013), ce qui porte à 21 le nombre de souches du pool Bacillus cereus de Sym’Previus.
Grace à ses nouvelles données, Sym’Previus est en mesure de proposer de modèles pour les 6 principaux groupes phylogénétiques (Groupes II à VII). L’incrémentation concerne les modules de simulation suivants : Assistant HACCP, Interface croissance/ non-croissance, Simulation de croissance et Simulation d’inactivation thermique.

Il est recommandé d’effectuer les simulations (assistant HACCP, interface de croissance, croissance ou inactivation thermique) pour les différents groupes de phylogénétiques proposés dans le logiciel.

bacillus cereus

Description succinte des Groupes phylogénétiquesde Bacillus cereus (II à VII)

  • Groupe II : groupe contenant des souches majoritairement psychrotrophes ; ce groupe peut contenir des souches cytotoxiques
  • Groupe III : groupe mésophile, les souches de ce groupe sont généralement cytotoxiques ; ce groupe contient notamment les souches émétiques
  • Groupe IV : groupe mésophile ; les souches de ce groupe sont généralement cytotoxiques
  • Groupe V : groupe intermédiaire ; ce groupe peut contenir des souches cytotoxiques
  • Groupe VI : groupe psychrotrophe ; les souches bactériennes de ce groupe sont généralement non cytotoxiques ou peu cytotoxiques
  • Groupe VII : groupe thermotolérant correspondant à la nouvelle espèce B. cytotoxicus. Les souches de ce groupe sont généralement très cytotoxiques

Outil d’affiliation aux Groupes phylogénétiques de Bacillus cereus (I à VII)

Un outil partenaire de Sym’Previus utilise la séquence du gène panC pour identifier le groupe phylogénétique d’un isolat microbien du groupe Bacillus cereus, selon la classification proposée par Guinebretière et al. (2008).

Références

  • Carlin, F., Albagnac, C., Rida,A., Guinebretière, M.H., Couvert, O., Nguyen-The, C., 2013. Variation of cardinal growth parameters and growth limits according to phylogenetic affiliation in the Bacillus cereus group. Consequences for risk assessment. Food Microbiol. 33, 69-76
  • Guinebretière, M.H., Thompson, F.L., Sorokin, A., Normand, P., Dawyndt, P., Ehling-Schulz, M., Svensson, B., Sanchis, V., Nguyen-The, C., Heyndrickx, M., De Vos P., 2008. Ecological diversification in the Bacillus cereus group. Environ. Microbiol. 10, 851-865
  • Guinebretiere, M.H., Velge, P., Couvert, O., Carlin, F., Debuyser, M.L., Nguyen-The, C., 2010. Ability of Bacillus cereus group strains to cause food poisoning varies according to phylogenetic affiliation (Groups I to VII) rather than species affiliation. J. Clinical Microbiol. 48, 3388-3391